Affiche Fragile(s)
Fragile(s)

Réalisé par : Martin Valente

Date de sortie : 20 juin 2007
Genre : Comédie
Pays : France
Durée : 1h47

Site officiel

Produit par : Elia Films, Roissy Films, Prima, avec la participation du Centre National de la Cinématographie de Canal+, de Cinecinema et de Bac Films, en association avec Cofimage 17 / Sofica Europacorp

Distribué par : BAC Films

Il y a des jours où le destin entrecroise les vies, où les solitudes s’animent sous l’effet du hasard, où un événement bouleverse le cours de plusieurs vies.
Six personnages vont se croiser, se réunir, s’abandonner, se retrouver alors que rien ne les prédisposait à se rencontrer. Un lien existe pourtant entre eux. Et le destin va se charger de le leur rappeler :
Sara, qui vient de perdre son emploi, est entraînée par sa copine Isa en week-end au Portugal. Paul, dont le dernier film est un échec retentissant, se rend, contre son gré, à un festival à Lisbonne.
Yves, pharmacien, a fait le vide autour de lui. Mais ce matin un chien en a décidé autrement... Musicienne, Nina profite d'une tournée pour enfin aller voir son fils de 7 ans qu'elle n'a pas vu depuis des mois...
Voilà des semaines que Vince, inspecteur de police, vient chaque jour à l'hôpital, jouer de la guitare... Et toujours aussi mal.
Hélène ne supporte pas l'idée d'être grand-mère, encore moins lorsqu'on lui demande de garder Ross, son petit-fils...

... Paul
... Hélène
... Yves
... Vince
... Nina
... Sara
... Isa
... Pascal
... Dédé
... Angèle
... Ginger Ale
... Ginger Ale
... Ginger Ale
... Anaïs
... Julie
... Léa
... Mika Léoni
... Groom Hôtel
... Diego
... Réceptionniste Hôtel
... Baby-sitter Hugo
... Hugo
... Eric

Scénario :

Martin Valente

Production :

Pauline Duhault

Musique :

Denis Meriaux

Photographie :

David Quesemand

Montage :

Raphaëlle Urtin

Décors :

Judith Lacour

Photos :

Shots :

© Bac Films. Marie Gillain et Jean-Pierre Darroussin.© Bac Films. Marie Gillain.© Bac Films. Marie Gillain.© Bac Films. Marie Gillain.© Bac Films. Marie Gillain et Jean-Pierre Darroussin.© Bac Films. Marie Gillain et Jean-Pierre Darroussin.© Bac Films. Jean-Pierre Darroussin et Marie Gillain.© Bac Films. Jean-Pierre Darroussin et Marie Gillain.© Bac Films. Jean-Pierre Darroussin et Marie Gillain.© Bac Films. Marie Gillain.© Bac Films. Marie Gillain.
© Bac Films. Jean-Pierre Darroussin et Marie Gillain.

Coulisses :

© Bac Films. Martin Valente et Marie Gillain - Tournage à Saint Mandé.© Bac Films. Martin Valente et Marie Gillain - Tournage à Saint Mandé.

Récompenses :

© Bernard Brun/Images Factory/Corbis. Marie Gillain sur la plage lors du 21ème Festival du film romantique de Cabourg (16 juin 2007)© Bernard Brun/Images Factory/Corbis. Marie Gillain sur la plage lors du 21ème Festival du film romantique de Cabourg (16 juin 2007)© Bernard Brun/Images Factory/Corbis. Marie Gillain. Arrivée à la remise des prix du 21ème Festival du film romantique de Cabourg (17 juin 2007)

Affiches :

© Bac Films 2007. Affiche française.

Commentaires :

Film en 6 bobines
Son : DOLBY SR/SRD
Format : Scope
Le film doit être projeté en 24i/s

"Une autre chose m’intéressait aussi, c’était de développer cette idée que ce ne sont pas toujours les personnes auxquelles on pense qui nous aideront dans notre vie. Ce sont parfois des personnes qu’on ne soupçonnait pas forcément capables de ça qui, tout à coup, vont nous permettre de déclencher un processus pour sortir de nos problèmes. Dans mon film, par exemple, le personnage de Nina, interprété par Marie Gillain, va partir de chez Yves, interprété par Jean-Pierre Darroussin, sans savoir ce qu’elle a pu lui apporter. Et de la même manière, Yves reste persuadé qu’il a essayé d’aider Nina, mais que cela a été un échec total, ce qui n’est pas tout à fait le cas. J’aime cette idée, que, ce que l’on retire des gens, c’est parfois à leur insu, sans qu’ils le sachent. C’est bien que tout ne soit pas conscient. Exactement comme dans la vie où les choses ne sont jamais totalement claires ni tranchées."
-Martin Valente, entretien [Propos recueillis dans le dossier de presse en ligne]

"Le problème de Nina est celui de l’addiction.
Nina se drogue, n’a plus la garde de son fils, vient de perdre son boulot mais c’est elle qui secourt Yves. Parce qu’elle fait partie de cette catégorie de gens qui, même dans la détresse, ont davantage besoin d’aider que d’être aidés. Pour montrer qu’ils en sont capables, donc qu’ils existent. Marie Gillain respire la vie, elle a une vitalité incroyable et c’est ce qui m’a convaincu de lui proposer le rôle de Nina.
Marie a un sens rare de la rupture dans le jeu, elle fait passer ses personnages d’une émotion à une autre en un battement de paupières. C’est ce que je recherchais pour Nina, toujours sur le fil du rasoir. Toujours entre deux états. Toujours dans le déni."
-Martin Valente, les personnages du film vus par leur réalisateur [Propos recueillis dans le dossier de presse en ligne]

"Marie a une présence incroyable, dès les premiers essais elle traverse l'image, elle incarne Nina à la perfection."
-Martin Valente à propos des essais filmés de Marie Gillain [Propos recueillis sur le blog du réalisateur]